Sur un logiciel de bureautique, une grande case noire destinée à être imprimée sur une feuille A4. Le résultat est imparfait, l’imprimante ne restitue pas la puissance du noir. Il en résulte un aplat velouté, strié, poudré, entre gris et noir, comme le bruit numérique en photographie ou le bruit cosmique en astrophysique. Sur ces pages noires, des dessins spontanés à l’encre blanche flottent comme des corps blancs volatiles.

Corps noir 01 – encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

 

Corps noir 02 – encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

 

Corps noir 03 – encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

 

Corps noir 04 – encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

 

Corps noir 05 – encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

 

Corps noir 06 – encre blanche sur papier imprimé – 29,7 x 21cm – 2015

 

Corps noir 07 – encre blanche sur papier imprimé – 29,7 x 21cm – 2015

 

Corps noir 08 – encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

 

Corps noir 09 – acrylique et encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

 

Corps noir 10 – acrylique et encre blanche sur papier imprimé – 21 x 29,7cm – 2015

	
error: Content is protected !!